Comment multiplier votre framboisier par bouturage

bouturer framboisier

Avec le bouturage, la multiplication des framboisiers peut être un jeu d’enfant. Découvrez ici comment préparer les tiges et les racines pour le bouturage, ainsi que les différentes méthodes de multiplications du framboisier, notamment par division de touffes.

Pourquoi bouturer le framboisier ?

Le bouturage est une méthode de multiplication des plantes qui consiste à couper un morceau d’une plante ou d’un arbuste afin de le faire prendre racine et ainsi créer une nouvelle plante. Le bouturage du framboisier est une méthode courante pour multiplier les plants d’un seul exemplaire en quelques étapes simples, et sans avoir besoin d’acheter de nouveaux plants. Cette méthode a plusieurs avantages : elle est facile à réaliser, elle est économique et elle permet de conserver les caractéristiques de la variété mère. Cependant, il faut noter que cette méthode peut prendre plusieurs mois pour donner un résultat satisfaisant.

Préparation des tiges pour le bouturage

Afin de procéder à un bouturage efficace, vous devrez récolter des tiges ou racines adéquates sur votre plant mère. La période idéale pour ce type de bouturage se situe entre l’automne et le début du printemps, en fonction des conditions climatiques et de la zone géographique. Une fois les tiges sélectionnées, vous devrez les couper proprement avec un sécateur bien affûté. Les tiges destinés au bouturage doivent être jeunes et fortes ; elles doivent contenir au moins trois feuilles, un bourgeon terminal intact, et présenter des œils (des petites excroissances visibles sur la base des tiges). Si vous optez pour le bouturage des racines, optez pour celles qui sont fines et lisses.

A LIRE AUSSI :  Découvrez comment démarrer un jardin en février avec des astuces de semis, création de carrés potagers et tunnels

Les différents types de boutures possibles

Bouture simple: la mise en place d’une simple branche est la plus commune et la plus facile à réaliser. Prenez un tronçon avec au moins trois feuilles, remplissez un pot profond de sable fin puis insérez-y le tronçon en veillant à ce que son extrémité comprenant les feuilles dépasse du sol. Ensuite, saupoudrez le substrat composée d’un mélange terreau/sable (50/50) par-dessus jusqu’à complète couverture du tronçon. Division en touffes: si vous disposez d’une touffe regroupant plusieurs branches robustes – comportant trois feuilles ou plus – cette seconde méthode simplifiée est une alternative intéressante au premier type usage présentée précédemment. Placez chaque tige dans un pot ou une caissette et recouvrez-les du mélange terreau/sable. Multiplication vivace: cette méthode peut être utilisée pour multiplier vos bouquets de fleurs par l’intermédiaire de rhizomes, qui sont des racines nues. Prenez une paire de coupe-racine, divisez en tronçons les rhizomes en gardant un œil sur les parties jeunes et saines.

Soins après le bouturage :

Une fois le bouturage terminé, il est important d’arroser régulièrement les variétés fraîchement développées. Une fois que la plante prend racine, elle a besoin d’être arrosée et protégée des parasites. Une fois que vous voyez des fleurs apparaître, vous pouvez alors commencer à fertiliser votre plante mais en veillant à ne pas appliquer trop accidentellement de nutriment qui risquerait de brûler le sol. Une fois que votre nouveau framboisier a bien fleuri et produit des fruits, vous pouvez récolter ceux-ci lorsqu’ils sont mûrs et prêts à être consommés.

A LIRE AUSSI :  Saupoudrer de la cannelle moulue pour protéger vos plantes

Le bouturage est une méthode facile et économique pour multiplier le nombre de plants à partir d’un seul exemplaire. Il est nécessaire de préparer correctement les tiges ou racines avant l’opération en veillant à ce qu’elles comportent au moins trois feuilles et un bourgeon terminal intact; il existe plusieurs types de bouture possibles : bouture simple, division en touffes ou multiplication vivace. Enfin, une fois la propagule prête à prendre racine, il est important d’arroser régulièrement et de fertiliser le sol en tenant compte des besoins de la plante afin qu’elle puisse produire des fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Jardin Potager

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading